Méthode de réalisation et impacts du futur chantier

CONTEXTE HISTORIQUE DU VIADUC ET METHODOLOGIE DE REALISATION DES TRAVAUX

A l’origine, le Viaduc de Marly-le-Roi était situé dans un vallon boisé occupé par quelques habitations seulement. Au fil du temps, ce contexte a largement évolué pour laisser place à un milieu fortement urbanisé.

D’autre part, la construction du viaduc entrait dans le cadre de la construction de la ligne. Il n’y avait donc pas de contrainte de circulation des trains et de maintien du service à prendre en compte à cette époque.

La construction du viaduc avait ainsi été réalisée en dehors de toute contrainte d’urbanisation et d’exploitation ferroviaire.

UNE METHODE DE REALISATION ADAPTEE AUX ENJEUX

La méthodologie de réalisation retenue pour le renouvellement diffère fondamentalement de celle utilisée à la fin du XIXème siècle pour construire l’ouvrage actuel.

Le chantier s’effectuera en 5 temps sur 2,5 années :

  • Une phase préparatoire d’aménagement des accès chantier sera nécessaire avant le démarrage des opérations.
  • Les appuis provisoires, ainsi que la zone de préfabrication et de lançage du nouveau tablier du pont seront mis en place.
  • Un nouveau tablier sera ensuite installé en surplomb à côté de l’ancien.
  • Le nouveau tablier se substituera à l’ancien durant une interruption de circulation estivale.
  • L’ancien tablier sera alors déconstruit et retiré de l’ouvrage.

La gêne pour les voyageurs sera minimisée. Le temps d’interruption de circulation des trains sera limité à 7 semaines durant l’été et quelques week-ends.